Catégories
Non classé

Une fin de mandats peu glorieuse !

Réponse de Marc Bulcourt:

Les petits télégraphistes…

Dans une lettre ouverte signée Jean François Corniquet mais distribuée par ses petits télégraphistes zélés, l’ancien maire de Bacouel, dont on pouvait espérer une certaine neutralité lors de ces élections tombe enfin le masque.

Il a, dans un premier temps, utilisé son 1er adjoint pour nous informer de la fin de son mandat.

Là, il soutient clairement la liste menée par son premier adjoint. Si ce dernier est élu, où ira-t-il prendre ses ordres ?

C’est assez étrange alors que son entourage soutient une autre personne au sein de cette même liste, comme s’ils avaient déjà anticipé une défaite de la tête de liste.

Laissons donc la parole aux électeurs.

Dans une démocratie, c’est la seule règle qui vaille.

Décidément, ils ne supportent pas la concurrence.

Un peu d’histoire :

Début janvier, Le 1er adjoint sortant sollicite ma candidature et celle de Véronique Bruyer en nous disant  « Je me présente pour être maire ». Je souhaite que vous soyez sur ma liste car vous êtes « incontournables ». Beau programme !

Il souhaite, comme d’habitude aux élections municipales de Bacouel, qu’il n’y ait qu’une seule liste de 15 candidats pour 15 postes à pourvoir et il distribue les rôles. Cela marche depuis toujours, pourquoi changer ?

Et bien non, je refuse et lui réponds que je vais mener campagne avec Véronique BRUYER et que nous allons essayer de former un groupe homogène, varié, de sensibilités différentes, représentant ainsi au mieux la population du village.

C’est ce que nous avons fait en regroupant 15 candidates et candidats sous l’appellation bien justifiée «  Ensemble, un nouveau souffle pour Bacouel »

Ensemble car nous tenons compte des idées de chacun, et avons décidé d’impliquer beaucoup plus largement les habitants du village dans la priorisation des projets. Chacun d’entre nous sera responsable du travail de sa commission.

Un nouveau souffle car nous voulons changer les fonctionnements archaïques, donner de vraies responsabilités aux conseillers et aux adjoints, aborder les problèmes liés à l’avenir et en premier lieu, permettre une représentation la plus large possible lors des élections.

Nous irons siéger à la CC2SO, contrairement à Monsieur Corniquet qui, n’ayant pas été élu par le bureau, n’a pas daigné représenter notre village ni le faire représenter par son 1er adjoint depuis 2018 (voir les comptes rendus sur le site de la CC2SO, toujours absent non excusé et n’ayant pas donné pouvoir))

Nous avons bâti une profession de foi où nous vous présentons nos projets pour la gestion quotidienne du village mais également pour permettre à Bacouel de faire face à l’avenir qui s’annonce incertain.

Nous ne pouvons pas nous satisfaire des vagues intentions des conseillers sortants  « tout est fait ou a été fait pour le village, désormais un peu de fleurs et cela ira » Fin de l’histoire !

Nous regrettons cette lettre ouverte partisane.

Depuis le début de la campagne, nous nous sommes efforcés de travailler sur des projets qui soient acceptables par tous.

Nous savons parfaitement que sur 30 candidats (es), il n’y aura que 15 élus (es) et que nous aurons à travailler ensemble pour le bien de tous.

Nous avons toujours essayé de maintenir la plus grande cordialité et jusqu’à cette lettre ouverte, la campagne était parfaitement sereine.

Nous ne l’envenimerons pas et c’est à vous qu’il reviendra de choisir entre d’une part notre projet ambitieux, concret et adapté à l’avenir et d’autre part un endormissement à petit feu de notre village.

Catégories
Non classé

A propos de l’apolitisme…

À propos de l’apolitisme mis en avant comme un étendard par certains :

Extrait de Wikipédia :

L’apolitisme est généralement considéré de façon défavorable par de nombreux intellectuels, tels que peuvent l’indiquer les deux témoignages suivants :

L’économiste, et sociologue français Alfred Sauvy, auteur de Mythologie de notre temps, écrit en 1965[8]:

«  L’apolitisme conduit, naturellement, à une sympathie vis-à-vis de la politique conservatrice. Le jour de l’élection, si l’apolitique ne s’abstient pas, il vote de préférence pour le candidat qui fait le moins peur, par conséquent pour le défenseur du régime tel qu’il est. »

Le philosophe français André Comte-Sponville auteur de l’essai Le mythe d’Icare, écrit en 2015[9]:

« Les politiciens « apolitiques » vivent dans l’hypocrisie et le mensonge, autant les individus isolés qui se prétendent apolitiques vivent dans la faiblesse et l’illusion —ou bien dans la complicité. Leur apolitisme n’est qu’une forme, elle aussi honteuse, de la politique. »

Au regard de ces citations les personnes qui composent notre liste ne revendiquent pas d’être apolitiques. Au contraire notre liste comprend à l’image de la République Française des hommes et des femmes de gauche comme de droite mais nous ne saurions adhérer à aucune idéologie raciste ou xénophobe. Nous entendons que nos enfants connaissent une scolarité épanouie dans le respect de la laïcité et sans rejet d’aucun pour ses origines ou la croyance ou non de ses parents. Par ailleurs si la politique dans son acceptation triviale nationale n’a guère d’intérêt pour la gestion d’une petite commune de moins de 1000 habitants comme Bacouël sur Selle, il serait bien dommageable pour la commune que ses conseillers n’aient aucune politique, au sens de projet pour la cité, à faire valoir.

Notre liste « ensemble, un nouveau souffle pour Bacouël » revendique d’avoir un tel projet ainsi que nous le détaillons dans notre profession de foi et sur notre blog http://bacouel.eu

Catégories
Nos projets

Opération Hauts de France propres

Catégories
Administratif

Vote par procuration

Qu’est-ce qu’une procuration ?

Le vote par procuration peut être choisi par un électeur absent ou empêché (le mandant) qui désigne un autre électeur (le mandataire) pour voter à sa place. Ils doivent tous les deux être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Cette démarche est gratuite.Une procuration peut être établie tout au long de l’année et il n’existe pas de date limite. Néanmoins, si elle est trop proche de la date du scrutin, cela peut mettre en péril son acheminement en mairie dans les délais.

Qui peut voter par procuration ?

  • Les électeurs attestant sur l’honneur qu’en raison d’obligations professionnelles, pour raison de santé ou de handicap ou en raison de l’assistance apportée à une personne malade ou infirme, il leur est impossible d’être présent dans leur commune d’inscription le jour du scrutin ou de participer au vote ;
  • Les électeurs attestant sur l’honneur qu’en raison d’obligations de formation, parce qu’ils sont en vacances ou parce qu’ils résident dans une commune différente de celle où ils sont inscrits, ils ne sont pas présents le jour du scrutin ;
  • Les personnes placées en détention provisoire et les détenus purgeant une peine n’entraînant pas une incapacité électorale.

Qui peut voter à votre place ?

Pour être mandataire, il faut jouir de ses droits électoraux et être inscrit dans la même commune que le mandant. Le mandataire ne peut disposer de plus de deux procurations dont une seule établie en France. Il doit être averti par le mandant de l’existence de la procuration car il ne reçoit aucun document l’en informant.Le jour du scrutin, il doit se présenter muni de sa propre pièce d’identité dans le bureau de vote dont le mandant relève.

Où faire établir la procuration ?

  • Sur le territoire national : auprès du tribunal d’instance du lieu de résidence ou du lieu de travail, ou au commissariat de police ou à la gendarmerie de son choix (l’autorité habilitée à établir une procuration peut varier selon la commune) ;
  • Hors de France : auprès des autorités consulaires du lieu de résidence.

Si son état de santé ou une infirmité sérieuse empêche le déplacement, le mandant peut demander qu’un personnel habilité à délivrer une procuration (policier ou gendarme) se déplace à domicile pour établir la procuration. La demande de déplacement doit être faite par écrit et accompagnée du certificat médical ou du justificatif de l’infirmité.

Comment peut-on établir la procuration ?

  • Il faut se présenter personnellement (sauf en cas de maladie, handicap…) ;
  • Justifier de son identité au moyen d’un passeport, d’une carte nationale d’identité ou d’un permis de conduire ;
  • Fournir le formulaire de vote par procuration (en cas d’impossibilité de le télécharger et de l’imprimer, il est également possible de le demander au guichet de l’autorité habilitée à établir la procuration) et l’attestation sur l’honneur justifiant de l’impossibilité de se rendre dans le bureau de vote.

La présence du mandataire n’est pas nécessaire lors de l’établissement de la procuration.

Bien qu’ayant établi une procuration, vous pouvez voter vous-même à condition que votre mandataire ne l’ait pas déjà fait pour vous.

Catégories
Nos projets

Un plan de fleurissement pour notre commune

Le fleurissement de la commune ne peut se réaliser que dans une démarche commune entre la municipalité et l’ensemble des habitants. Chacun peut apporter son aide et ses idées pour l’aménagement des espaces verts. Les aménagements de parterres fleuris tiennent une place importante pour le bien-être des citoyens et plus nous créerons un environnement où il fait bon vivre dans son village, plus nous aurons envie de sortir de notre domicile pour aller se promener et ainsi permettre de créer du lien entre nous.

Bon nombre d’ouvrages en béton (coffrets électriques ou de téléphonie) présents à différents coins de rue ne brillent pas par leur beauté ! Quelques roses trémières ou autres fleurs, un peu de peinture en trompe l’œil, une petite haie, autant de moyens simples et peu coûteux pour les voir sous un jour plus esthétique. Des partenariats avec les grands opérateurs peuvent même se mettre en place (Enedis propose par exemple de peindre les transformateurs ERDF).

Avec la participation de l’école, nous pouvons nous impliquer dans la création de massifs, la plantation d’arbustes, la création et la pose de nichoirs dans les différents espaces verts de la commune.

Nous proposerons également la plantation de haies en bordures des chemins ruraux et la création après étude d’impact d’une zone de détente pour tous avec des bancs publics dans l’espace nouvellement acquis rue de l’église. Bref, des idées simples et peu coûteuses à mettre en œuvre rapidement pour le bienfait de tous.

Catégories
Nos projets

Développement du numérique

Notre village est aux portes d’Amiens nous devons être en relation facilitée avec tous les grands pôles d’activité de cette métropole, Certes il y a les moyens de transports physiques mais à notre époque de plus en plus d’actifs vont demander à pouvoir travailler à domicile. De même les entreprises locales ont besoin d’échanger rapidement des informations et documents informatiques de plus en plus lourds avec leurs partenaires et clients. Il appartient donc à la municipalité d’œuvrer et d’inciter pour obtenir un réseau numérique à la hauteur de ces enjeux.

La fibre optique passe devant chez nous, sur la route de Beauvais, à nous d’obtenir qu’elle descende jusqu’au cœur du village. Les grands opérateurs par économie d’échelle se centrent en priorité sur les villes. Mobilisons notre énergie pour qu’ils pensent aussi à nous. D’autres villages de France y sont parvenus, pourquoi pas Bacouël sur Selle. Faisons jouer la concurrence, cherchons dans les solutions techniques innovantes des réponses pour que notre population s’épargne des transports physiques coûteux en énergie et en temps.

Au-delà de la fibre des antennes pour la 4G et bientôt la 5G poussent de façon anarchique et disgracieuse sur les hauteurs autour de Bacouël sur Selle. Nous ferons en sorte de pouvoir veiller à leur implantation et leur orientation pour que nous ne les subissions pas sans pouvoir en bénéficier.

Même si déjà cette technologie semble en voie d’être dépassée, l’ADSL dégroupé n’est toujours pas arrivé à Bacouël sur Selle. L’opérateur Free a bien implanté une belle grosse armoire verte à l’angle de la rue de Conty, mais elle est vide depuis plus d’un an ! Pour avoir la télé, il faut donc toujours des antennes numériques terrestres ou satellites sur les toits des maisons. La Commune doit pousser les opérateurs à mettre en place le dégroupage.

Tout le monde sait que la technologie numérique s’est développée sans que les utilisateurs jeunes, adultes ou seniors n’aient été formés à son usage. Ça a souvent été de l’apprentissage sur le tas. Cliquer n’est pas maîtriser, ni utiliser sereinement. Pourtant toutes les grandes administrations exigent cette utilisation en laissant désemparés de nombreux citoyens. Il faut donc créer des lieux avec des personnes ressources de proximité pour permettre à tous nos habitants de pouvoir maîtriser en toute sécurité ces nouvelles technologies . La municipalité doit encourager des associations à organiser des échanges et des aides sur cette problématique.

Catégories
Nos projets

Sentiers pédestres

En collaboration avec toutes les autres structures dont dépend cette compétence, nous envisageons de développer les sentiers pédestres autour du village.

Nous ferons l’inventaire des chemins publics de la commune en usage ou abandonnés au fil du temps et en assurerons la liberté d’accès.

Nous ferons le tour des chemins communaux pour en faire le bilan, nous les remettrons en état si nécessaire. Nous aurons à l’esprit l’idée de les rendre praticables pour les agriculteurs bien sûr mais aussi pour les promeneurs et les randonneurs.

Nous favoriserons la création d’association de randonneurs ou de marcheurs et leur proposerons d’organiser des manifestations type « parcours du cœur » ou « parcours d’orientation »

Nous favoriserons également le replantage de haies le long de ces chemins afin de concourir à une plus grande biodiversité et de fournir plus d’abris pour le gibier.

Nous étudierons la possibilité de créer un chemin pédestre latéral à la Selle en direction de Plachy Buyon. Nous associerons le syndicat de la Selle, les riverains propriétaires et l’association des pêcheurs pour faire aboutir ce projet. Nous prendrons contact avec la commune de Plachy Buyon pour essayer d’assurer la continuité de ce sentier entre nos deux villages.

Catégories
Administratif

Élections en BD

Attention: les planches ci-dessous, émanant du ministère de l’intérieur, datent de 2017. Certaines données sont donc erronées ou approximatives. Un travail d’analyse et d’actualisation est à faire avec un adulte en se reportant aux textes en vigueur.

Catégories
Administratif

Rendre valide votre vote

A Bacouël sur Selle nous devons élire 15 Conseillers Municipaux.

Pour être valide votre vote doit contenir 15 noms au maximum.

Si vous votez pour la liste entière de l’équipe de Marc Bulcourt, votre vote sera valide et chaque candidat recevra 1 voix.

Si vous rayez un ou plusieurs noms, votre vote sera valide et chaque candidat non rayé recevra 1 voix.

Nous ne le conseillons pas, mais dans notre Commune, le panachage est autorisé. Vous avez donc le droit de mettre plusieurs bulletins de listes différentes sous réserve de rayer des noms et que l’ensemble des noms non rayés soit égal ou inférieur à 15. Dans ce cas, chaque candidat non rayé recevra 1 voix.

Dans tous les cas, si vous rayez des noms, faites le simplement sans ajout ni surcharge. Sinon votre vote serait annulé pour signe de reconnaissance.

Votez pour la liste entière de l’équipe de Marc Bulcourt

Catégories
Administratif

Déroulement du scrutin

Municipales : le mode de scrutin dans les communes de moins de 1000 habitants

Le mode de scrutin pour l’élection des conseillers municipaux dépend du nombre d’habitants de la commune.

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, le scrutin est majoritaire, plurinominal, à deux tours.

Les candidats peuvent présenter une candidature isolée ou groupée. En cas de candidatures groupées, un même bulletin de vote comprend les noms de plusieurs candidats. Les électeurs ont la possibilité de rayer des noms (c’est le panachage). Dans tous les cas, les suffrages sont comptabilisés individuellement. 

Une déclaration de candidature est obligatoire quelle que soit la taille de la commune. La candidature au seul second tour est possible, mais uniquement dans l’hypothèse où le nombre de candidats au premier tour est inférieur au nombre de sièges à pourvoir.

Obtiennent un siège au conseil municipal au premier tour les candidats remplissant une double condition : avoir obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés et recueilli au moins un quart des voix des électeurs inscrits. 

Pour les sièges restant à pourvoir, un second tour est organisé : l’élection a lieu à la majorité relative, quel que soit le nombre de votants. Les candidats obtenant le plus grand nombre de voix sont élus. Si plusieurs candidats obtiennent le même nombre de suffrages, c’est le plus âgé qui est élu.

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers communautaires (qui représentent leurs communes au conseil de l’établissement public de coopération) sont désignés « dans l’ordre du tableau » (maire, premier adjoint, deuxième adjoint…).